Découvrez le lauréat 2018 du trophée du jeune dirigeant FSCF !

jeune dirigeant 2018 FSCF

C'est au cours du renouvellement de la signature de partenariat entre le crédit mutuel et la FSCF que le jury a pu décerner le trophée au lauréat du concours du jeune dirigeant FSCF 2018. En effet soutenu par le crédit mutuel depuis de nombreuse année, ce concours récompense les jeunes qui s’engagent et est mis en place par les amis de la fédération.

Cette année donc, la grande lauréate est Noémie Jost, présidente du CD75, membre de l’association Gassendiana, co responsable du groupe jeune IDA.

Présente au congrès de Rennes, elle a accepté de répondre à chaud aux questions qui lui ont été posées.

  • Noémie, au travers de ton parcours on s’aperçoit que tu es une pure produit fédéral, participante du camp FICEP, participante et animatrice de SoLeader, co responsable du groupe jeune IDA, Animatrice fédérale, présidente du CD75… Es-tu tombée dans la marmite quand tu étais petite, et comment tout ceci s’est enchainé ?

Aucun membre de ma famille n'était à la FSCF. Je l'ai rejoint par la gymnastique féminine à l'âge de 6 ans. Les membres de mon association, la Gassendiana, ont été et sont toujours très impliqués dans la vie fédérale: membres des commissions départementales, régionales et nationales, présidente du comité départemental...Je pense que cela a joué en faveur de mon investissement. Il me paraissait naturel de participer aux événements fédéraux, que ce soit sur les compétitions, formations ou camps FICEP et SoLeader. Il n'y a pas eu d'élément déclencheur mais une éducation tout au long de mon cursus de gymnaste qui m'a poussé à m'investir toujours plus. 

  • Comment vis tu l’ensemble de ces responsabilités dirigeantes ?

Le plus important dans toutes ces responsabilités, c'est que je ne suis pas seule. Que ce soit au sein d'ID d'Avenir ou du Comité Départemental, nous sommes une équipe. Pour mener à bien les différentes missions, il faut réussir à se répartir les tâches et coordonner le travail. Plus l'on est accompagné dans les responsabilités dirigeantes, moins il est difficile de pouvoir y répondre. 

  • Est-ce qu’à ton âge on prépare déjà la relève et est-ce important pour toi ?

Je ne vois pas cela comme de la "relève" mais comme de la formation continue. Le plus important pour moi, quel que soit l'âge, est d'être accompagné dans ses nouvelles responsabilités. Il ne faut pas prendre un "jeune" parce qu'il est jeune. La formation et l'accompagnement sont pour moi les piliers d'un bon fonctionnement. Je continue à me former, et à envoyer les membres de mon conseil d'administration en formation, afin que chacun puisse apporter ses propres compétences dans le travail demandé. 

  • Ce trophée est une vraie reconnaissance de ton engagement, quels sont tes prochains projets ?

Je souhaite déjà m'investir davantage dans les tâches qui me sont confiées. Je n'ai pas l'intention d'ajouter de nouvelles responsabilités à celles que j'ai déjà actuellement, au risque de ne plus avoir assez de temps pour m'engager correctement. A la fin de mon mandat de présidente départementale, je réfléchirai sûrement à rejoindre une commission technique de gymnastique féminine.