Photo du mois : Impossible sans eux.

FSCF juges et arbitres

https://www.fscf.asso.fr/actualites-histoire-et-patrimoine-fscfComme on peut le voir sur cette photographie, les juges prenaient leur tâche au sérieux sans se prendre au sérieux. De nos jours, leur tenue vestimentaire est codifiée et l’uniforme est de rigueur.

Les juges et arbitres, dont l’impartialité est la principale qualité, sont indispensables au déroulement d’une compétition sportive.

L’arbitre, qui a en charge la direction d’une rencontre, et le juge, qui évalue la valeur d’une prestation, sont les garants de la conformité de l’épreuve qu’ils supervisent.

Ces acteurs, indispensables à toute rencontre, sont souvent au cœur de débats en raison de la part d’interprétation qui se retrouve dans leur jugement.

Depuis quelques années, les nouvelles technologies sont mises au service des arbitres et juges afin de les aider et ainsi réduire les « erreurs » qu’ils peuvent commettre.

On trouve ainsi la goal line technology au football et le hawk-eye au tennis. Ces deux outils sont capables de dire si un ballon a franchi la ligne de but et où la balle rebondit sur un court. 

Le vidéo arbitrage, utilisé au rugby et à l’escrime, permet de valider ou non un essai ou une touche. L’athlétisme à quant à lui recours à la photo-finish pour établir l’ordre d’arrivée des athlètes.

En natation, c’est le nageur qui a lui-même recours à la technologie avec les « plaques de touches ». Afin d’arrêter son chronomètre, le nageur doit toucher la plaque se situant sur le mur de sa ligne d’eau.

L’arbitrage tend à se féminiser, mais le nombre de femmes reste très largement inférieur à celui des hommes. En 2017, seuls 26% des arbitres étaient des femmes. Ce taux varie cependant selon les disciplines. Ainsi la gymnastique est en tête avec 81,50% de femmes arbitres, suivie par le handball (73,60%). Le football, le hockey sur glace et le rugby sont les disciplines où le nombre de femmes arbitres est très faible : moins de 5%.

La fédération, dont l’une de ses spécificités est la dimension éducative de l’arbitrage, forme ses propres officiels.

Le rôle éducatif des arbitres est en effet important lors des rencontres sportives fédérales. Ainsi, en gymnastique, musique ou twirling le « 0 » est exclu de la notation, car tout effort mérite une note. De même, aucun temps minimal n’est requis lorsqu’un sportif souhaite participer à une compétition de natation.