Surmonter le cancer du sein par la pratique d’activités physiques adaptées

FSCF_Surmonter le cancer du sein par la pratique d’activités physiques adaptées

Nous voilà déjà en octobre !

Depuis 35 ans maintenant, le mois d’octobre en France est un mois dédié entièrement à la campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche.

En effet, en 1985 c’est le mois d’octobre qui a été choisi dans plusieurs pays, y compris en Amérique, par les organismes de bienfaisance sur le cancer du sein afin de sensibiliser la population à la maladie et de recueillir des fonds pour la recherche, la prévention, le diagnostic, le traitement et la guérison.

Depuis une dizaine d’années, cette campagne a pris de l’ampleur en France et offre également de l’information et du soutien aux personnes touchées par le cancer du sein. Durant ce mois, des initiatives comme des courses à pied, des ventes aux enchères, ou des collectes de soutien-gorge sont organisées. Le mois de la sensibilisation au cancer du sein vise à informer tout un chacun à l’importance du dépistage précoce, des tests et à l’existence d’aides à destination des aidants entourant les personnes atteintes par un cancer du sein. Cette campagne commence le 1 octobre et se termine le 31 octobre de chaque année et a adopté le nom d’Octobre rose.

A la FSCF, dans le cadre du programme santé Atoutform’ et plus spécifiquement de la thématique Form+, des activités physiques adaptées sont proposées. Elles sont encadrées par différents professionnels selon le niveau de limitation fonctionnelle des personnes accueillies en séances. Ces dernières ne sont pas spécifiques à une problématique de santé identifiée, mais visent bien à proposer une activité support (Marche, TaiChiChuan, Marche nordique, Gym Form’, Randonnée, Yoga, Pilates, Danse country, Gym douce, Twirling, etc.) adaptée aux limitations des personnes constituant le groupe.

Aurore, atteinte d’un cancer du sein, pratiquante d’une activité adaptée Form+ au sein de l’association Danse et Form Attitude à Latresne (33) nous dévoile son histoire :

J’ai beaucoup souffert en juillet 2019 lorsque mon cancer s’est déclaré. C’était une maladie compliquée. Très bonne joueuse de tennis et pugnace, je n’envisageais pas de rester inactive, c’était fondamental à mes yeux. Je ne faisais pas trop de sport à ce moment-là. Je pensais qu’en pratiquant de la marche nordique, j’allais m’ennuyer, car je faisais du sport 3 à 4 fois par semaine auparavant. Ma belle-mère était dans l’association de Nathalie (Danse et Form Attitude à Latresne). Grâce à cette association, j’ai pu me socialiser, me faire des ami.es, trouver un équilibre pour le plus grand bonheur de mon entourage également. J’ai trois enfants de 15, 14 et 5 ans. Je ne voulais pas les décevoir. Cette activité, avec des gens qui vivent la même chose, dont Patricia qui n’était pas sportive et qui est devenue une amie, m’a aidé à traverser mes traitements. Je me suis fixée des objectifs : effectuer une activité physique était fondamental à mes yeux. Marcher plus vite, plus longtemps et j’ai réussi à remonter la pente et m’en suis sortie. Les médecins m’annonçaient un temps de marche à ne pas dépasser, mais je suis allée plus loin. J’ai marché parfois 1 heure et quart, je ne pouvais pas faire moins !  J’y ai trouvé bienveillance, échange et stimulation. Prouver aux autres, à mon entourage. Cela m’a apporté mentalement.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le déploiement de la thématique Form+ du programme santé fédéral est soutenu par le financement partiel de postes d’enseignants en APA[1] depuis plusieurs années par une association caritative d’ampleur, l’association Courir pour ELLES. La fédération est reconnaissante envers cette association et les enseignants APA qui œuvrent chaque jour à proposer des accompagnements attentifs et personnalisés aux femmes en rémission de cancer notamment.

L’association Courir pour ELLES en bref :

COURIR POUR ELLES contribue à la lutte contre les cancers féminins, par la prévention et par l’amélioration de la qualité de vie des femmes en soins.

Au travers de l’engagement de ses membres et de son comité d’éthique, l’association Courir POUR ELLES, a pour missions principales :

  • Prévenir le cancer par la pratique d’une activité physique régulière
  • Soutenir les femmes touchées par la maladie en leur offrant l’accessibilité à des séances d’Activité Physique Adaptée (APA) en milieu hospitalier ou associatif

Engagement – Solidarité – Convivialité sont les 3 valeurs fondamentales de leur mobilisation collective.

Pour en savoir plus : https://courirpourelles.com

Rendez-vous sur le site internet de la FSCF pour tout savoir sur le programme Atoutform’ et la thématique FORM’+ qui s’adresse plus particulièrement à un public dit à besoins spécifiques.

[1] APA : Activités Physiques Adaptées